Cultiver sa nature et se faire plaisir...
Les plantes resistantes à la chaleur

Soleil et chaleur sont attendus avec impatience en cette période d'été. La végétation en a aussi besoin pour s'épanouir mais elle peut très vite en souffrir en cas de sécheresse prolongée. Heureusement, de nombreuses solutions existent, il suffit de choisir les bonnes plantes et d’adopter les bonnes pratiques. Voici quelques conseils pour profiter des belles potées estivales qui résisteront à la sécheresse.

 - Plantes économes en eau

Notre sélection de plantes adaptées aux chaleurs de l'été.
Annuelles : l'eschscholtzia (pavot de Californie), les fétuques, le gazania, ...
Arbustes à fleurs : l'albizia, l'hibiscus syriacus, la bignone, le buddléia (ou arbre aux papillons), le céanothe, le choisya (oranger du Mexique), la ciste, le laurier rose, le perovskia, ...
Arbustes de haies : l'eleagnus, le jasmin d'hiver, le laurier tin (viburnum), le photinia, ...
Bulbes et rhizomes : l'agapanthe, l'iris nain, l'hellébore, le perce-neige, ...
Vivaces : l'acanthe, les achillées, l'aubriète, le millepertuis, la rose trémière, les sauges, ...
Fruitiers : les agrumes, l'arbousier, le grenadier, l'olivier, ...
Aromatiques : le laurier sauce, le myrthe, le romarin, la santoline, la sarriette, la sauge officinale, le thym, la plante curry, ...

 - Feuillages feutrés

Ces plantes ont leurs feuilles enveloppées d'un duvet plus ou moins épais. C'est là une des stratégies communes des plantes xérophiles et héliophiles, adaptées au sol sec, et exigeant un fort ensoleillement pour se développer. Cette robe sert alors de filtre solaire et donc de protection à la canicule. Par contre, ces plantes s'avèrent particulièrement sensibles aux excès d'humidité. Dans ce cas, il est conseillé de protéger le collet (la partie la plus fragile) des plantes avec un paillis de gravillons.
Exemples de plantes : l'épiaire laineux (stachys lanata) 'Silver Carpet', les molènes, les séneçons, les hélianthèmes (sortes de cistes nains) ou encore les armoises (artemisia).

 - Plantes aromatiques

En plein chaleur, les huiles essentielles qui s'en dégagent constituent un léger brouillard autour des feuilles. Phénomène qui contribue ainsi à tempérer l'effet d'un ensoleillement cuisant.
Exemples de plantes : les cistes, la mélisse dorée, les santolines vertes ou grises, les lavandes sans oublier le romarin rampant.

 - Racines profondes

Parmi les vivaces ne craignant pas la sécheresse, beaucoup enfoncent leurs racines ou leurs tubercules en profondeur. Elles vont ainsi chercher en souterrain du massif, la fraîcheur bénéfique pour stocker leur quantité d'eau nécessaire.
Exemples de plantes : les asclépiades tubéreuses (asclepias tuberosa), les 'tisons de Satan' (kniphofias), les agapanthes ou les 'lis des Incas' (alstroemeria).

 - Feuillages lustrés ou pruinés
Pour ces variétés, leur remède consiste à avoir des feuilles recouvertes de cellules endurcies, pourvues de peu de pores (limitant naturellement l'évapotranspiration) et réfléchissant les rayons du soleil.
Exemples de plantes : les thyms, les coprosma, les  lauriers-rose, les lauriers-palme, les panicauts ou chardons bleus.

 - Feuillages succulents

Ces plantes dites "grasses", ont des feuilles gorgées d'eau, elles sont donc très résistantes à la sécheresse. Elles ne demandent aucun soin et sont prisées dans les situations extrêmes comme les toits végétalisés.
Exemples de plantes : les orpins ou sedum rampants, les 'artichauts' des joubarbes ou sempervivum, les délospermas.

 - Plantes géophytes

Ce type regroupe les plantes bulbeuses, tubéreuses, rhizomateuses… elles dévoilent une racine transformée en organe de réserve. Elles sont capables de résister par les temps les plus durs de canicule et de sécheresse.
Exemples de plantes : les 'fleur-ananas' ou eucomis, les amaryllis belladonna ou encore les cyclamens de Naples.