Cultiver sa nature et se faire plaisir...
Pourquoi stériliser le chien ou le chat ?

La stérilisation des animaux de compagnie est souvent l'objet de discussions

Les propriétaires d’animaux ont tendance à identifier leur compagnon à une personne de la famille et donc lui attribuer des pensées, des sentiments et ressentis humains.
N’oublions pas que nos petits compagnons sont des animaux et qu'ils réagissent comme tels, ils ne ressentent pas les choses et les évènements comme nous. Les animaux sont en grande partie guidés par leurs instincts et leurs hormones. Ceci est vérifié dans leur comportement sexuel.
Un mâle a une activité sexuelle en rapport avec une stimulation extérieure (femelle en chaleurs). Éloigne des sources de stimulation sexuelle, tout intérêt reproducteur a disparu. La femelle, quant à elle a des périodes d'activité sexuelle en rapport avec un taux d'hormones sexuelles élevées. En dehors de ces périodes, tout intérêt reproducteur a disparu également.
Il est donc faux d'imaginer qu'un animal a besoin, pour son équilibre général, d'avoir eu un contact avec un semblable ou d'avoir eu une portée.

La stérilisation du chien

La solution la plus efficace et la moins risquée est l'opération chirurgicale. L'idéal est d'opérer le chien avant la puberté et la chienne après ses premières chaleurs, vers 6-7 mois pour les chiens de petites races et 10-12 mois pour les chiens de grandes races.
D'autres solutions sont disponibles pour la chienne :
- la ligature des trompes : empêche la fécondation mais la chienne aura toujours ses chaleurs.
- la contraception médicale (par injection ou comprimés) : cette méthode agit sur les chaleurs en les supprimant  mais n'a aucune action sur les problèmes hormonaux liés à la présence d'ovaires. De plus il est déconseillé d'utiliser ce moyen sur du long terme en raison des effets secondaires.

La stérilisation réduit le risque d’apparition de certaines maladies

- Les tumeurs testiculaires, sont peu fréquentes chez le chien. Elles touchent plus souvent les chiens ayant des testicules anormaux. Si aucun ou un seul testicule est en place, il est conseillé d'opérer le chien afin d'éliminer tout risque de développer une tumeur.
- L'hypertrophie bénigne de la prostate, est l’augmentation trop importante de la prostate lors de la libération d'hormones mâles. Cela peut entraîner une constipation chronique, des cystites, un risque accru d'infections de la prostate.
- Les kystes, se développent souvent sur les ovaires des chiennes ce qui a pour conséquence une sécrétion augmentée d'hormones et donc des périodes de chaleurs plus longues ou plus fréquentes ainsi que des risques d'infections utérines.
- Les tumeurs mammaires, sont malheureusement fréquentes chez les chiennes. Elles peuvent être évitées par une stérilisation dès les 1ères chaleurs.
- Le pyomètre, est une infection très grave de l'utérus qui peut entraîner la mort de la chienne. Le traitement le plus efficace est une ablation de l'utérus et des ovaires.

Les caractéristiques comportementales des chiens non stérilisés

En période de chaleur, les chiens non castrés sont intenables et fuguent. Cela entraîne souvent des bagarres, morsures et accidents de la route.
Il est impossible de faire obéir certains chiens lorsqu'ils sont en présence d'une femelle en chaleur.
Pour les chiennes, la stérilisation permet d'éviter les inconvénients des chaleurs (attirance des mâles, fugues, hurlements, énervement,...).
Il n'est pas rare de déceler des grossesses nerveuses chez les chiennes non stérilisées. C'est un phénomène purement hormonal où la chienne se comporte comme si elle allait avoir des petits (elle fait son nid, peut devenir agressive, adopte un objet comme son petit, ses mamelles se gonflent de lait, ...). Seule la stérilisation par ablation des ovaires résout définitivement ce problème.
Les modifications physiologiques engendrées par une castration
La castration et la stérilisation n'entraînent aucun retard de croissance
Les premiers mois qui suivent l'opération sont cruciaux, car le chien risque de prendre du poids, soyez vigilant quant à son alimentation et son activité physique. Sachez que l’obésité du chien augmente les risques de voir apparaitre certaines maladies (cardiaques, lésions des articulations, problèmes cutanés,...)
Les chiens stérilisés ont un mode de vie calme et certaines maladies sont pratiquement éliminées. Ils vivent plus longtemps et vieillissent mieux, en particulier grâce à une alimentation équilibrée et adaptée.

Chaque année, des milliers de chiens non désirés sont abandonnés dans les refuges. La plupart sont le résultat de fécondations accidentelles par des chiens errants non castrés.

La stérilisation du chat

A partir de 6 ou 7 mois, le chaton a atteint sa maturité sexuelle et est donc capable de se reproduire. Cette maturité entraîne donc une sécrétion d'hormones sexuelles qui influent considérablement sur le comportement de l'animal.
Castrer un mâle et stériliser une femelle permet de doubler son espérance de vie d'en faire un compagnon de vie calme et proche de son maître.

La stérilisation réduit le risque d’apparition de certaines maladies

Deux maladies virales du chat sont transmises lors de contacts entre chats et plus particulièrement lors de bagarres ou copulations. Il s'agit de la Leucose féline (FeLV) et du Sida du chat (FIV). Ces maladies sont mortelles.
Comme chez le chien, les chats entiers sont plus susceptibles de développer des kystes, tumeurs ovariennes, tumeurs mammaires, pyomère,...
Elle évite également les blessures à la suite d'une bagarre, il y a le risque important d'accident sur la route et de morsures de chiens.

Les caractéristiques comportementales des chats entiers

Le chat marque son territoire, par des jets d'urine ayant une odeur difficile à faire disparaître. Il peut délimiter son territoire à l'extérieur comme à l'intérieur de l'habitation.
La chatte a un comportement modifié pendant cette période, elle se frotte et pousse des miaulements plaintifs
Le chat non stérilisé (mâle ou femelle) est considéré comme un animal très indépendant, il passe son temps dehors à chasser, à se battre très souvent avec ses congénères, ce qui occasionne de multiples blessures, évoluant fréquemment en abcès. Il fugue, peut s’absenter plusieurs jours et ne revient à la maison que pour se nourrir et se reposer.
Le chat castré, lui, a un territoire souvent plus petit, limité à la maison et au jardin, son caractère est plus familier et doux et souvent plus casanier. Ce phénomène est très rare sur les chats castrés avant la puberté.

Les modifications physiologiques engendrées par une castration

La castration et la stérilisation n'entraînent aucun retard de croissance. Dans certains pays, tous les chats sont stérilisés à l'âge de 3 mois, soit avant d'être adoptés ou vendus.
Comme pour le chien, les deux premiers mois suivants l'opération sont cruciaux, c'est pendant cette période que le chat risque de prendre du poids. Il faut donc être très vigilant quant à son alimentation et son activité physique. L'obésité augmente les risques pour le chien d'être atteint par certaines maladies : cardiaques, lésions des articulations, problèmes cutanés,...
Le chat castré est plus sujet à des infections urinaires. Il est donc très important de vérifier que le chat boit et urine suffisamment.

Il est important de réduire le nombre de chats non désirés

Chaque année, des millions de chatons et de chats non désirés sont euthanasiés. Une chatte non stérilisée peut avoir jusqu’à trois portées par an, et jusqu’à six chatons dans chaque portée.

Faire stériliser ou castrer son chat ou son chien, assure à l’animal une meilleure santé, une vie plus longue et vous apporte une certaine tranquillité. Cette action est souvent la plus responsable.